Programme


Le festival est entièrement gratuit. En cas d’intempérie, les projections Place Maurice Chevalier  auront lieu dans la crypte de l’église.

Vous pouvez soutenir financiérement le festival via le site kisskissbankbank et rejoindre l‘évenement facebook

Jeudi 4 juillet 2013 :

19h30 fanfare Roller Brass Band

21h45 Projection court métrage* (Sociétés de production du quartier) :

«Pointvue» et «Demain je lui dis» (10’ – Collectif Tribudom)

« Entre septembre 2012 et juin 2013, le Collectif Tribudom et les habitants du quartier de Flandre (Paris 19e) réalisent ensemble une Web Série sur le thème des histoires d’amour : demain j’lui dis… « pointvue » l’école du web documentaire. Depuis Avril 2011, à raison d’un samedi par mois, une trentaine de jeunes de 20 à 28 ans venant des quartiers de Lyon, Marseille, Angers, Rouen, Paris et de la région parisienne se réunissent à la Gaité Lyrique (Paris 3ème), lieu dédié aux cultures numériques. L’objectif de cette école est de questionner ces jeunes réalisateurs, dans une démarche collective et innovante, sur les frontières entre journalisme, documentaire, fiction et réalité tout en ayant une pratique interactive et de terrain. »

«Héros» (22‘ – Benoit Martin – Année zéro)

« Pendant les élections municipales de 1995, un petit village découvre un matin d’immenses graffitis visant le militant front national enrôlé par le maire sortant. Maxime, adolescent à la carrure un peu ingrate, décide de revendiquer cet acte pour attirer l’attention d’Astrid, la jeune fille dont il est amoureux. »

«Baba noël» ( 16’ – Wallid Mattar – Barney production)

« Entre le chantier où il travaille clandestinement et l’appartement qu’il squatte avec d’autres sans-papiers, Foued vit dans la peur d’être arrêté. Jusqu’au jour où on lui propose un travail bien payé, avec l’assurance de rester invisible. »

«Footing» (17 ‘ – Damien Gault – La vie est belle films)

« Un matin d’hiver, Marco, 33 ans, part avec son père de 60 ans pour un footing de huit kilomètres. La conversation est difficile. En chemin, on comprend qu’un fossé s’est creusé entre Marco, parisien venu passé quelques jours à la campagne, et Jean-Claude, gendarme à la retraite à priori peu ouvert au dialogue. Pourtant l’amour est bien présent, mais les barrières et la pudeur de chacun l’empêchent de s’exprimer. »

«Chacun sa nuit» (30’ – Marina Diaby – Mezzanine films)

« Clara a trente ans et élève seule sa fille de sept ans, Margot. Acculée financièrement, elle accepte un poste de nuit dans une société de prestations visiophoniques pour adultes. »

«Fucking, Drifting, Grasping, City Lights» (19‘ – Ola Jankowska – Kometa films)

« Lui sadique, elle fugueuse. Ils se rencontrent furtivement, dans des allées sombres, des restaurants et fast-foods aux heures de fermeture. »

 

Vendredi 5 juillet 2013

20h «Le monde en un jardin»** (documentaire – 90’ de Frédérique Pressmann – Entre2prises)

« Sur la colline de Belleville, à Paris, un parc. Depuis ce parc, un splendide point de vue sur la capitale. Dans ce parc, beaucoup de verdure, une foule métissée, et un jardinier visionnaire. Humble artisan et philosophe, Gérard sert la nature au sein d’un des quartiers les plus urbains et populaires de la ville. Il y a vingt-cinq ans, ce parc n’existait pas. Bâti sur des ruines, il est le fruit de la rénovation du quartier et porte en lui toutes les ambiguïtés de la politique d’urbanisme menée depuis les années 60. Pourtant, c’est devenu un lieu de rencontre où se croisent anciens et nouveaux habitants, un lieu de vie, un modèle réduit de société en quelque sorte. Au cœur de ce domaine, le jardinier sculpte le paysage, regarde s’écouler le temps et tente de s’approcher de l’essentiel. En complicité avec lui, nous explorons ce périmètre devenu huis-clos où se retrouvent tous les enjeux d’un quartier populaire et où, de manière presque inespérée, le lien entre humains peut continuer à se tisser. »

22h

«Une vie simple»* (2011 – 120’ – Ann Hui) Lion d’or à Venise.

 une-vie-simple-affiche-piwithekiwi.blogspot.fr

« Au service d’une famille bourgeoise depuis quatre générations, la domestique Ah Tao vit seule avec Roger, le dernier héritier. Producteur de cinéma, il dispose de peu de temps pour elle, qui, toujours aux petits soins, continue de le materner… Le jour où elle tombe malade, les rôles s’inversent… » 

 

Samedi 6 juillet 2013

22h

« La vie à l’envers »  – (19′ – Laetitia Lambert – Envie de tempete productions)

« Louise vit dans une maison de retraite avec son compagnon. Elle tourne en rond. Un jour, Louise fait une fugue et part sur les routes. Elle fait alors la connaissance d’un homme, beaucoup plus jeune qu’elle, avec lequel elle va vivre quelques précieux moments. »

 « La boite à pépé » (2009 – 21′ – Sami Zitouni) avec Bruno Lochet

« Paris, Ménilmontant. P’tit Louis, le clochard, et Safia, son ange gardien, déambulent dans un monde en miniature où le hasard des rencontres construit le quotidien d’un univers urbain drôle, tendre et amer. Plus qu’une évocation, un hommage aux anonymes. »

«Le grand soir»* (2011 – 70’ – Benoît Delépine, Gustave Kervern) avec Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel

« Les Bonzini tiennent le restaurant ‘la Pataterie’ dans une zone commerciale. Leur fils ainé, Not, est le plus vieux punk à chien d’Europe. Son frère, Jean Pierre, est vendeur dans un magasin de literie. Quand Jean Pierre est licencié, les 2 frères se retrouvent. Le Grand Soir, c’est l’histoire d’une famille qui décide de faire la révolution… à sa manière. »

Les fanfares circuleront entre Belleville et Ménilmontant !

* Place Maurice Chevalier  ** Centre d’animation des Amandiers

Soutenez financiérement le festival via le site kisskissbankbank